Accueil > Outils et techniques > Internet - Html - CMS > Que mutualiser sur le Web ? L’utilisation des logiciels (...)

Que mutualiser sur le Web ? L’utilisation des logiciels sociaux

vendredi 12 mai 2006, par Stephane Cottin

Journée d’étude organisée par l’ADBS :
Mutualiser pour répondre à de nouveaux besoins

11 mai 2006, FIAP, Paris

Il ne s’agit là que du support de l’intervention (3/4 d’heure) qui a eu lieu le 11 mai après midi dans le 14e arrondissement, à Paris. C’était un support powerpoint avec les copies d’écran (il n’était pas sûr que l’on ait une connexion Internet fiable, j’ai préféré tout copier avant au cas où, mais cela n’a pas été nécessaire).

Voir en fin d’article le fichier de présentation à décharger selon votre format préféré (Powerpoint, Open Office ou PDF)


Cadrage de l’intervention

« Utilisation des logiciels sociaux »

Ni catalogue exhaustif, ni réflexion sur la valeur et les usages qui pourraient être faits, mieux faits, mal faits... de ces logiciels.

Présentation des expériences vécues et concrètes dans l’utilisation quotidienne et professionnelle de certains outils logiciels de mutualisation (avec une vague tentative de catégorisation)

Introduction
- Des questions ? Il y en a...

Mutualiser, c’est comment ?

Mutualiser, bonne idée, mais quoi ? Et par où commencer ?
- Des problématiques ? Il y en a aussi...

Quels coût(s), quels risque(s), quel(s) retour(s) sur investissement ?

Phénomène de mode ou lame de fond ?

Ordre du jour

- - Définitions et cadrage de quelques problématiques

- - Catalogue sélectif des outils « à la mode »

- - Tentative de description de l’évolution des outils principaux

- - Usages et pratiques quotidiennes = quelques exemples tirés de la vie quotidienne d’un documentaliste

Novlangue...

Il s’est créé autour des phénomènes de mutualisation via les outils web 2.0, tout un vocabulaire fait de néologismes compliqués et surtout de mythes (dont le premier est de croire que le web 2.0 existe ET fonctionne déjà), comme la sérendipité (l’art de la recherche au hasard), les anglicismes à outrance (social networking...), quand ce ne sont pas des emprunts éhontés et incontrôlés au domaine du Knowledge management.

Web 2.0

Voir l’article sur Internet Actu, « Qu’est ce que le web 2.0 : Modèles de conception et d’affaires pour la prochaine génération de logiciels », trad. de Tim O’Reilly par JB Boisseau

« la sagesse des foules »

http://www.internetactu.net/?p=6421 ou http://web2rules.blogspot.com/ 2006/01/what-is-web-20-par-tim-oreilly-version.html

Vocabulaire

Il me semble nécessaire de donner quelques définitions de certains mots ou expressions de cette novlangue, nécessaires pour apprécier les différents outils de mutualisation en ligne :

- - Logiciels sociaux

- - Folksonomie (potonomie)

- - CMS (Collaborative management system)

- - Wiki

- - RSS (Syndication)

- - Agrégateurs de nouvelles

- - Tag

- - Mémétique / systémique

Problématiques récurrentes

- - Cohérence et pérennisation

- - Validation / compétence

- - Taille critique

- -Vandalisme

- - Plagiat / propriété intellectuelle

Cohérence et pérennisation Validation / compétence

Une des caractéristiques de la mutualisation = son caractère ouvert. D’où les risques évidents de bruits, d’erreurs, de conflits.

Le tout est de savoir à qui est ouvert l’espace de mutualisation, et de réagir en fonction de l’étendue de l’ouverture.

Une réponse éclatante de la valeur de ces méthodes est donnée par la CIA : « Blogs can be used to track and share individuals’ intellectual capital, especially their disagreements and mistakes, Andrus [Calvin Andrus, chief technology officer at the CIA’s Center for Mission Innovation] said. Wikis can aggregate common knowledge and wisdom, he said, and they don’t require participants to get permission to act or update.

“Wikis and blogs allow us to stand on the shoulders of others and have brilliant ideas we would not have had otherwise in the service of protecting our country,” Andrus said.

The CIA already has more than 1,000 internal blogs and an internal wiki with about 10,000 pages » (21 avril 2006) (http://www.fcw.com/article94152-04-21-06-Web, cité par Bespacific http://www.bespacific.com/mt/archives/011032.html)

Vandalisme ?

Sur le vandalisme, voir les interventions de Charles Népote, grand évangélisateur du wiki sur

http://wiki.crao.net/index.php/CharlesNepote/ Pr%E9sentationG%E9n%E9riqueDesWikis

http://management.journaldunet.com/ dossiers/031115cominterne/wiki.shtml (dès novembre 2003).

Ou la page Wiki sur Wikipédia qui commence par « Non ça ne peut pas marcher ! »

Qualifié de phénomène éphémère et marginal, le vandalisme est présent sur les wikis notamment, il est géré par la masse « critique » (dans tous les sens du terme). Les blogs sont aussi sujets au spam dans les commentaires.

Présentation générale : la vie quotidienne d’un documentaliste mutualiseur

Que peut-on mutualiser ? Quelques exemples ...

Les exemples

Del.icio.us

Mutualiser ses bookmarks (favoris, listes de signets...)

Del.icio.us n’est pas le seul, mais c’est de loin le plus simple, le plus utilisé : il est considéré comme l’étalon. Ce n’est certainement pas le meilleur outil, ni le plus abouti, mais c’est celui sur lequel il est le plus facile de débuter et de trouver des ressources directement utilisables (voir http://www.econsultant.com/delicious-by-function/index.html : 150 outils pour del.icio.us)

Similicio.us / Yoono.com

Mutualiser ses recherches

Voir http://influx.joueb.com/news/497.shtml

Bloglines

Mutualiser ses fils RSS

Notion de fichiers OPML

http://fr.wikipedia.org/wiki/OPML

Technorati

Mutualiser ses mots-clefs (ses tags)

Technorati n’est pas vraiment un logiciel social, c’est un annuaire de blogs, devenu moteur de recherche dans le contenu de ces blogs. Comme l’unité documentaire est le « post », et que les utilisateurs fréquents de technorati peuvent « tagger » un post avec des mots clefs (comme del.icio.us le fait avec des sites), le tag technorati est devenu très « tendance » (mais sincèrement, peu utile pour une recherche professionnelle)

Connotea / CiteULike / Wikindx...

Mutualiser ses bibliographies

GetCited.org

Mutualiser ses propres références

Chaque auteur peut signaler ses articles (à défaut de les déposer sur des archives publiques comme ArXiv, au CCSD ou sur le SSRN ...) mais surtout indiquer sa bibliographie et établir les liens vers les autres publications citées

Flickr

Mutualiser ses photos

http://www.flickr.com/photos/tags/bibliotheque

http://actu.abondance.com/2006-15/yahoo-news.php

Frappr

Mutualiser des photos de façon géolocalisée

http://www.frappr.com/blogginglibrarians

Wikipedia

Mutualiser ses connaissances encyclopédiques

http://fr.wikipedia.org/wiki/ Portail:Sciences_de_l’information_et_des_bibliothèques

...pedia (hors wikipedia)

Mutualiser ses connaissances encyclopédiques spécialisées

Bibliopedia

http://biblio.wikia.com/wiki/Biblioblog

Jurispedia

http://www.jurispedia.org

Autres sources d’informations

Des blogs essentiels (hormis ceux cités dans le corps de l’intervention) :

Outils froids http://www.outilsfroids.net/ (voir notamment l’entrée « Social software ») http://www.outilsfroids.net/texts/ SocialSoftwareEtBusiness.shtml ou « Outils collaboratifs » http://www.outilsfroids.net/texts/OutilsCollaboratifs.shtml )

Affordance http://affordance.typepad.com/ (voir notamment l’entrée « Folksonomies, social bookmarking, glocalisation(sic) » http://affordance.typepad.com/mon_weblog/ folksonomies_social_bookmarking_glocalisation/index.html )

_

1 Message

  • Que mutualiser sur le Web ? L’utilisation des logiciels sociaux Le 15 mai 2006 à 18:20, par Jean-Marie Le Ray

    Bonjour,

    Merci pour cette présentation.
    En outre j’y ai découvert le terme de "potonomie" pour franciser "folksonomie", je ne connaissais pas mais je vois qu’il commence à s’implanter petit à petit, probablement sous l’impulsion des canadiens francophones. En son temps j’avais proposé (de manière très isolée, dans un simple billet) voxonomie, qui n’a eu malheureusement aucun succès. Non pas parce que c’est moi qui l’ai forgé, mais parce que "potonomie", franchement ...

    Cordialement,

    Jean-Marie Le Ray

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0