Accueil > Outils et techniques > Internet - Html - CMS > Usages de la syndication de contenu. Journée Docforum, Lyon, 25 mai 2004

Usages de la syndication de contenu. Journée Docforum, Lyon, 25 mai 2004

Témoignage(s) autour de l’utilisation quotidienne de fils RSS spécialisés (en syndication, en recherche et en production)

jeudi 20 mai 2004, par Stephane Cottin

Pour en savoir plus sur la technologie RSS (avant de consulter ce qui va suivre, qui n’est qu’une application de ces techniques), voir sur ce site cette présentation datant de décembre 2003, faite pour le compte des 5 à 7 de l’ADBS, et surtout les pages de l’ABC du Blog de Cyril Fievet

Comment la syndication de contenu (RSS, Atom) peut changer notre manière d’utiliser Internet ?

Weblogs, wikis et syndication de contenus : Evolution ou révolution
sur internet ?

Usages de la syndication de contenu Journée Docforum, Lyon, 25 mai 2004


Témoignage(s) autour de l’utilisation quotidienne de fils RSS spécialisés (en syndication, en recherche et en production)

Avant-propos : Le RSS, qu’est ce que c’est ?

Un langage de description de page (comme le html, le xml - dont il est dérivé)

Format normalisé depuis 1997 (RSS 0.91), le RSS 2.0 est sous la responsabilité de la Harvard Law School (Berkman Center) depuis mars 2003

http://www.oasis-open.org/cover/rss.html

Mais encore ... ?

Le concept de base est de réaliser en temps réel un fichier normalisé, susceptible d’être lu (on dit « parsé ») par des machines extérieures.

Ce fichier contient des informations simplifiées (Simple Syndication) relatives aux plus récentes modifications du site (Site Summary)

A quoi ça sert ? (1)

- A signaler à d’autres que des pages d’un site ont été modifiées ou ajoutées.
- A décrire succinctement et de façon normalisée le contenu de ces fameuses pages.
- Permet ainsi à d’autres personnes de récupérer ces données et de les insérer à sa façon dans son système d’information. [Important = l’utilisateur ne PEUT pas en modifier le contenu, il ne peut que mettre en page].

A quoi ça sert ? (2)

Le fait de savoir qu’un site vient d’être modifié est l’usage essentiel des fils RSS : on aurait pu faire plus facile, mais il y a quelque chose de plus dans le fichier xml produit = du CONTENU.

En effet, on a non seulement le lien vers la page créée, mais aussi son titre, sa description, éventuellement des mots-clefs, son ou ses auteur(s), un logo ou une image, selon les normes RSS, des forums, des rétroliens, etc.

Comment ça marche ?

Cela dépend de la position dans laquelle on se trouve :
- émetteur d’information = générer un ou plusieurs fils RSS d’information
- récepteur d’information = savoir parser ces fameuses infos et les rediffuser

Environnement de l’étude

Les réflexions sont tirées essentiellement de l’étude et la pratique à l’intérieur de :
- Sites perso ou semi-pro de documentalistes ou d’autres professionnels de la documentation
- Domaine juridique

Etude de l’existant

Constats :
- (1) le phénomène de la syndication de contenu (ou du comarquage) est déjà ancien dans ces domaines.
- (2) Un nombre significatif de sites officiels juridiques étrangers offrent des fils rss.
- (3) Un très grand nombre de blogs juridiques sont nés depuis 2002 (accompagnant le phénomène plus connus des ‘warblogs’) et semblent durer en s’amplifiant.

Problématiques

Est-ce que ce domaine est particulier pour le phénomène des blogs ?

Est-ce un terrain propice, comme l’explosion de blogs juridiques semble le laisser penser ?

Y a-t-il des précautions particulières, des phénomènes collatéraux à prévoir ou déjà à constater (du type durée de vie plus ou moins longs...) ?


I. Localiser des fils

A. Sur des sites officiels

- Sur les sites de l’Union européenne : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/inf...

- Sur les sites US : http://www.rssgov.com/

RSS Workshop http://gils.utah.gov/rss/

- Canada : http://news.gc.ca (puis « choisir vos nouvelles »)

B. Sur des sites juridiques privés

Le phénomène ‘Weblawg’

- Harvard blogs.law.harvard.edu/
- Rory Perry radio.weblogs.com/0103705/
- Ernie the Attorney
- Webring www.ringsurf.com/netring?ring=Lawblogs;action=list
- BeSpacific www.bespacific.com/mt/archives/cat_rss.html
- Allemagne log.handakte.de/

Localisation (2)

Valider et évaluer
- Contenu
- Date de mise à jour
- Référencement
- Auteur(s)
- Outils proposés
- Technorati Cosmos
- Lisnews : http://www.lisnews.com/feeds.shtml


II. Acquérir des fils

Les syndiquer

En utilisant des outils de lecture de fils RSS / Atom soit sur son poste, soit sur un site, qu’il soit en intranet ou sur Internet.

Voir http://www.servicedoc.info/rss.php3
(exemple de servicedoc.info : syndication en page d’accueil, ou à l’intérieur du site)

Acquisition (2)

Rechercher parmi les fils

Utilisation d’agrégateur de fils qui dispose d’un moteur (même rudimentaire)

- www.newsmonster.org (spécial Mozilla)
- www.sharpreader.net
- www.feedreader.com
- www.bradsoft.com/feeddemon
- www.newsgator.com (spécial Outlook)
- www.disobey.com/amphetadesk
- www.newzcrawler.com (payant)
- ...

— -

III. Produire des fils

Fichiers backend automatisés sous SPIP (format RSS 0.91)

Multiplier les supports d’informations (selon la vieille technique du ‘push’) : rss, mais aussi liste de diffusion,...

Avantages de la production de fils

Remplace avantageusement la liste de diffusion (à mon avis, la double efficacement, sans la remplacer : elle ouvre un nouveau « marché », une nouvelle offre documentaire et permet d’atteindre de nouveaux clients)

Améliore considérablement le référencement sur les moteurs de recherche : attraction

Permet la recherche de back-link (rétro-liens) : ouvertures de nouvelles pistes.

Conclusion(s)...

Recul nécessaire : peut-être pas encore suffisant pour qualifier de façon définitive les fils de syndication pour le travail quotidien

Pourtant, il y a des avantages immédiats importants : tant en gestion des flux d’information (pas de spam, contrôle plus serré...) qu’en gestion des stocks pour les entrants (input) qu’aussi pour la gestion des informations sortantes (output) : automatisation possible...

... au prix de nécessaires vérifications ex-post des informations délivrées.

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0