mardi 2 décembre 2003

retour au programme ou au cadre de la mission

10 h : International Symposium on bridging the digital divide in East Asia

Dans un cadre sompteux (Shilla hotel)

JPEG - 256.6 ko
Shilla Hotel Colloque ’Digital divide’

se tient pendant un jour et demi un colloque international sur la reduction de la fracture numerique en Asie orientale. Le colloque est essentiellement tourne en direction de la preparation du tout prochain sommet mondial sur la societe de l’information (SMSI SMSI, site de l’ITU)

JPEG - 249.1 ko
Colloque ’Digital divide’

Les adresses de bienvenue, tres formelles, sont faites par de hautes personnalites. L’accent est systematiquement mis sur les efforts de formation aux NTIC.

Les interventions des specialistes (nous n’avons pu assister qu’a la session I, 3 autres sessions sont prevues jusqu’au lendemain, mais nous avons les actes) :

- Kilnam Chon, de l’Asia Pacific Advandced Network, APAN dresse un bilan co ;paratif tres riche de l’introduction des NTIC. Il traite notamment des projets Gloriad et du CCIRN en general, voir http://www.ccirn.org/general/presen..., et du projet Lambda Network

Il est fait a plusieurs reprises allusion a la France avec le TEIN, Renater et le projet GEANT [http://www.dante.net]

- Soon Young Choi, du KADO, Korean Agency for Digital Opportunity and Promotion offre une etude sociologique tres poussee et superbement documentee sur la resorption de la fracture numerique en Coree. Il l’illustre de nombreux exemples de reussites, analyse les echecs, et rappelle les efforts de formation du Korean IT Training Program : 13 millions de personnes formees en 2 ans.

A noter un rappel sur les modifications de legislation en slide 8 a reprendre

Anecdote : pour illustrer les reussites d’une societe en reseau, Soon Young Choi evoque trois exemples historiques. Les voies romaines, 80000 km de routes, reseau precurseur selon lui d’Internet qui a permis a l’empire romain de prosperer, a contrario de la muraille de Chine, contemporaine, qui l’a enfermee. Enfin, le reseau Jamchi des chevaux de poste mis au point par Genghis Khan au 13e siecle...

- Nobuyuki Tajiri, du ministere japonais des telecoms nous expose le projet Asia Broadband

Il est aussi question du site DOSite Digital Opportunity, sorte de portail sur les reglementations et les bonnes pratiques sur les NTIC

- Mo Liu Rui, de la China Academy of Telecommunication Research, du ministere chinois de l’industrie de l’information nous donne des chiffres tres precieux et tres impressionnants sur la penetration des ntic en Chine. Elle emploie a dessein les termes de croissance agressive, et son discours se termine sur l’apologie de l’economie de marche.

- Dato’ Suriah Abdul Rahman, du ministere malaisien de l’energie, de la communication et du multimedia (surprenant mais significatif rapprochement des portefeuilles !)

JPEG - 216.7 ko
Shilla Hotel Colloque ’Digital divide’
JPEG - 261.5 ko
Colloque ’Digital divide’

Apres midi, retour au KISDI

Expose de Hong Dongpyu sur IT industry in Korea and policy agenda

On assiste a une demonstration de la place de l’IT dans la politique commerciale necessairement agressive de la Coree. La structure des echanges de la Coree s’est radicalement modifiee a plusieurs reprises depuis les annees 60, mais toujours selon le meme processus :

- la Coree commence par importer les technologies utiles, les assimile, exporte les biens construits avec ca, ameliore les technologies puis les re-exporte ameliorees et change de secteur.

Apres avoir commence avec des produits manufactures legers, puis plus lourds, des biens de consommation, on arrive aux annees 90 avec l’informatique et les NTIC. Le constat est evident pour l’exposant, ils ont les materiels, mais pas les logiciels. Qu’est-ce qu’il leur manque ? La creativite.

La solution s’impose a lui : la prochaine etape de l’evolution commerciale du pays est dans les logiciels, mais il leur manque l’energie creatrice. Il constate que le systeme educatif et la pression exercee sur les enfants ne predisposent pas a la creativite ; il faut importer des cerveaux, faire du brain-drain, en direction notamment de la Russie et de l’Inde.

suite : troisieme jour

precedent : premier jour

retour au programme ou au cadre de la mission