Un grand nombre d’abonnés à la liste de diffusion n’ont pas reçu ce jeudi la lettre hebdomadaire de ce blog, et je pense qu’il faut en connaître la raison.

Le problème est récurrent (voir Heurts et malheurs d’une liste de diffusion) et commence à prendre, à mon avis, une tournure plus que désagréable, à tel point que j’envisage sérieusement des poursuites judiciaires à ce que je considère comme une atteinte à la liberté de communication.

Parce qu’un spammeur présumé a été soi-disant pris par les merveilleux outils de veille de Spamhaus, et qu’il avait le malheur d’avoir un numéro IP (identification de sa machine) proche du mien, c’est toute la classe d’IP (donc les 64 numéros IP entre 62.193.224.0 et 62.193.224.63) qui ont été punis par le service au combien déficient de spamhaus.

Mon numéro IP est le 62.193.224.15

C’est en l’occurence, et d’après Spamhaus, 62.193.224.46 qui a été pris par la patrouille, il y a deux jours.

Avant de faire un envoi de liste de messagerie, et comme j’ai déjà été échaudé par ce genre de gags (que je considérais jusqu’alors comme assez supportable, car seuls quelques abonnés étaient touchés), je vérifie toujours que je ne suis pas dans les zones interdites de spamhaus. Or, ce soir, catastrophe, mon ip y est, par erreur évidemment. Personne ne répond à mes mails de protestation et il n’est pas possible de se faire retirer automatiquement de la SBL list, contrairement à la XBL List. J’envoie tout de même comme d’habitude la lettre aux 878 abonnés = plus de 200 me sont renvoyés en erreur pour cause de présence dans la spamhaus SBL list (cas des abonnés club-internet, noos, gouv.fr, caramail, et j’en passe)

Il faut donc que vous le sachiez, de plus en plus de fournisseurs d’accès ont choisi de s’abonner aux "services" de Spamhaus, évidemment sans prévenir les usagers. Contrairement aux beaux discours de Spamhaus, ils leur arrivent TRES FREQUEMMENT de créer des faux positifs, celà m’est arrivé à plusieurs reprises sur servicedoc.info et je ne suis pas un spammeur. Cela m’est même arrivé dans le cadre de mes activités professionnelles : une grande institution de l’Etat a donc été pendant plusieurs jours blacklistée par erreur, occasionnant de nombreux blocages de messages importants. Il a fallu plusieurs mails de protestation pour être finalement retiré de la liste, évidemment sans aucune excuse ni explication.

Je suggère aux FAI à tout le moins de préciser à leurs utilisateurs qu’ils ont choisi de faire confiance à des branquignols et des amateurs pour gérer leurs outils anti-spams, et plus généralement d’éviter à tout prix de faire confiance aux services de Spamhaus sans un audit sérieux.


Le titre de ce post a été volontairement changé.