Il n’y a pas de définitions exactes et arrêtées à ma connaissance et, en général, dans la vie courante, on emploie les deux termes indifféremment [1]. Mais, en théorie, il y a une différence, et même une hiérarchie (enfin,
c’est ce que mon "prof de bases de données" au DESS informatique
documentaire à l’IEP Paris en 1992/93 m’a appris (ce prof était... Anny Maximin))

Théoriquement, une base de données est un ensemble structuré logiquement d’informations sur un support informatique, normalement motorisé par un SGBD (système de gestion de BASE de données).

Une banque de données est un ensemble, pas forcément structuré
d’informations, généralement regroupées (sous forme de fichiers manuels ou informatiques, id sunt des "BASES de données")

Aussi a-t-on l’habitude d’affirmer (même si ce n’est pas directement lié à leur définition), qu’une BANQUE de données est composée de BASES de données (mais ce n’est pas tout à fait la réalité)

En fait, commercialement par exemple, on disait que la BANQUE juridial (ou jurifrance) contenait les BASES CASS, INCA, JADE, CONSTIT, LEX, etc. (notez qu’on emploie des majuscules pour les bases (informatique ancienne école) et des minuscules pour les banques).


Dans l’encyclopédie du vocabulaire informatique, le Jargon Français, on trouve les définitions :
- de base de données : Ensemble structuré d’informations. [2], - de banque de données
« Databank » en anglais. Cousine de la base de données, mais celle-ci bannit (en théorie) toute redondance et repose sur une structuration très stricte. Les banques de données sont souvent de gros amas d’infos en ligne produits par des institutions.

Ce à quoi la personne qui m’a signalée cette définition concluait, peut-être avec raison : "Cela signifierait-il que l’usage de "banque de données" est essentiellement péjoratif ?"

A noter que sur Wikipédia, seul le vocable base de données possède une définition, fort bien faite, comme toujours, mais pas l’expression "banque de données".


Sur les banques de données juridiques, on lira avec profit le rappel historique et les éléments documentaires offerts par le jurisguide


- L’INFORMATIQUE JURIDIQUE : QUELQUES DEFINITIONS
- LES BANQUES DE DONNEES JURIDIQUES

  • Rappels historiques
  • Etat de l’offre

- LES PRINCIPES DE BASE DE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE INFORMATISEE

- LA RECHERCHE D’INFORMATION DANS LES BASES DE DONNEES JURIDIQUES FRANCAISES : présentation des contenus et des modes d’interrogation*

- BANQUES DE DONNEES GRATUITEMENT ACCESSIBLES SUR LE WEB : sélection

- PRINCIPAUX SERVEURS D’INFORMATION JURIDIQUE ETRANGERS

* NB : tableau de synthèse et présentation détaillée vous proposent le même contenu d’informations
- le tableau de synthèse permet une impression en contenu de la totalité de ce chapitre ( 30 p. et 512K)
- la présentation détaillée permet une consulation plus aisée à l’écran des différentes parties de ce chapitre.


[1Définition dans le GIRI 2 - Guide des indispensables de la recherche dans Internet, je cite "En passant, nous considérons les expressions "banque de données" et "base de données" comme des synonymes"